[STORY] Renault Clio

La Dynastie française

Sur nos routes, on la croise à toutes les intersections. Pas un parking sans elle, pas un feu rouge, pas une départementale ou un carrefour sans l’apercevoir. Même sur les autoroutes elle y a trouvé sa place. Celle qui a eu pour rude mission de reprendre le flambeau de la Super5, vient de fêter ses 26 ans de bons et loyaux services en 2017. Elle avait tout d’une grande, nous allons voir si elle l’est devenue…

Après quatre versions et neuf phases toutes confondues, la Clio représente aujourd’hui une vraie dynastie au sein de la famille Renault. Une lignée dont chacun des membres a eu droit à sa déclinaison guerrière…

renault-clio-feat-002

Chronologie de la Clio

 

 


1989 → 1991 – La Génèse

A la fin des années 80, la technique du « multi-soupapes » apporte un vent nouveau sur le marché sportif français. Cette technique jusque là maîtrisée par la majorité des fabricants japonnais a déjà convaincu Peugeot, qui commercialise depuis 2 ans sa berline aux stéroïdes, la 405 Mi16. Mais la firme Sochalienne enfonce le clou en 1990 avec une révision explosive de sa 309 GTi16.

Cette année marque également la fin de carrière de la Super5 GT Turbo, que la future version « musclée » de la récente Clio devra remplacer. Cependant les ingénieurs de la Régie sont confrontés à un problème de taille : Le turbocompresseur n’a plus vraiment le vent en poupe depuis l’arrêt brutal du Groupe B en rallye. Il est donc impensable de ré-implanter une nouvelle fois le bloc C1J suralimenté de la GT Turbo dans la toute nouvelle Clio. D’autant plus que sa conception archaïque remonte aux années 60 ! Face à cette situation il faut trouver une solution et Renault va alors se lancer dans un pari fou : Faire rentrer le ô combien insolite bloc F et sa toute nouvelle culasse de 16 soupapes dans les entrailles de la Clio. Advienne que pourra…


Clio (1) | 1991 – 1997

> Clio 16s | Phase 1 | 1991 – 1992 <

F7P-700 | S4 | 1764cm³ | 16v | 140cv | 209kmh | 165Nm

Le projet est acté et Renault dévoile sa première Clio 16s équipée du tout nouveau moteur quatre cylindres de 1.8l à 16 soupapes, qui développe 140cv pour un couple de 16,8 mKg. La voiture arbore une sacrée gueule par rapport à la version normale.Des ailes  et un capot gonflés, une garde au sol rabaissée, les superbes jantes Turbine si chères au Losange sont de la partie et le hayon est coiffé d’un becquet pour finir le look sportif. Elle est badgée Clio 16v pour l’export. Dès 1993, la norme Euro1 oblige les constructeurs à catalyser tout leur parc automobile. La Clio 16s n’y échappe pas et perd 3cv au passage.


> Clio Williams | Phase 1 | 1993 – 1994 <

F7R-700 | S4 | 1998cm³ | 16v | 150cv | 216kmh | 178Nm

Clio Williams® phase 1 numerotée

En 1993, Renault lance la Clio Williams. C’est une version dopée de la Clio 16s, produite à 2500 exemplaires et équipée d’un 2.0l 16 soupapes de 150cv.  Williams et Renault vont combiner leurs efforts pour en faire un véritable must-have. Dotée du récent Bleu Sport elle affiche de splendides Speedline dorées de 15″. A l’intérieur, les sièges baquets issus de la R19 16s arborent fièrement le logo Williams et des rappels de bleu sont disséminés un peu partout. Chaque exemplaire est numéroté jusqu’au 2500ème. Les suivants perdent leur numérotation et un peu de leur charme au passage.

 


> Clio 16v | Phase 2 | 1994 – 1997 <

F7P-722 | S4 | 1998cm³ | 16v | 137cv | 205kmh | 161Nm

Dès 1994, la Clio 16s est légèrement restylée et hérite des nouveaux éléments de la phase 2. Pour l’occasion Renault la renomme Clio 16v. Le moteur ne change absolument pas et apporte toujours les 137cv bridés par un catalyseur.

Elle inaugure de nouvelles jantes qui manquent cruellement de virilité, les feux arrières sont à présent bombés et la calandre est modernisée. L’intérieur adopte la commande de chauffage de la R19 16v ainsi que ses sièges dont les motifs diffèrent. Avec tout ces petits détails, la nouvelle Clio 16v gagne en maturité et sa production est poursuivie jusqu’en 1997.


> Clio Williams | Phase 2 | 1994 – 1996 <

F7R-700 | S4 | 1998cm³ | 16v | 150cv | 216kmh | 178Nm

Clio Williams® 2

La Williams bénéficie également du lifting de la nouvelle Clio dès 1994. Elle conserve tous les clins d’œil ayant fait la réputation de la première mouture, mixés au cahier des charges de la seconde. La seule modification propre à la Williams est la migration des monogrammes 2.0 dans les baguettes de portes. Pour le reste c’est tout pareil que la Clio 16v. Renault inaugure également un nouveau Bleu teinté de violet sur les dernières versions. Son moteur de 150cv demeure inchangé.

 


> Clio Williams Swiss Champion | Phase 2 | 1996 <

F7R-700 | S4 | 1998cm³ | 16v | 150cv | 216kmh | 178Nm

Clio Williams® SC®

Fin 1995, Renault et Williams commercialisent une troisième version de leur Clio. Elle est baptisée Swiss Champion, se dévoile sous le Bleu des dernières Williams, et embarque un volant spécifique. La plage arrière est revue et héberge dorénavant deux gros haut-parleurs. Elle est produite à 500 exemplaires, tous numérotés à l’aide d’une plaque rivetée et est uniquement destinée au marché Suisse.

 


Clio 2 | 2000 – 2006

 

> Clio 2 RenaultSport | Phase 1 | 2000 – 2001 <

F4R-730 | S4 | 1998cm³ | 16v | 172cv | 216kmh | 200Nm

A la fin des années 1990, la Clio se fait vieille. Renault réagit en lançant la Clio 2, une auto complétement nouvelle. Plus dans l’ère du temps, elle prend du volume mais affiche maintenant des traits plus rondouillards tout en conservant son identité qui lui est propre. L’an 2000 voit arriver la Clio 2 RS au catalogue du constructeur. Elle dispose d’un nouveau bloc moteur de 172cv et pointe à 220 km/h. L’extérieur se muscle à l’image de sa devancière, mais les différences avec la Clio de base sont moins prononcées. A quelques exceptions près, l’intérieur ne change pratiquement pas de la version normale. Elle doit sa réputation uniquement à la combinaison de son moteur avec son châssis fantastique qui abat le job à merveille. Les derniers modèles produits sont équipés d’un boitier papillon électrique et d’une seconde sonde lambda pour améliorer la gestion moteur.


> Clio 2 RenaultSport V6 | Phase 1 | 2000 – 2002 <

L7X-760 | V6 | 2946cm³ | 24v | 230cv | 223kmh | 306Nm

 

Clio 2 RS V6

Pour célébrer les 20 ans de la R5 Turbo, Renault commercialise une version extrême de sa petite bombe : La Clio 2 RS V6. Dans ses entrailles monstrueuses se cache un V6 24v de 3.0L capable d’envoyer 230cv au train arrière.  1513 exemplaires sont fabriqués, mais c’est insuffisant pour rentabiliser l’investissement de Renault qui met un terme à l’expérience. La production est arrêtée en 2002.

 

 


> Clio 2 RenaultSport Limited | Phase 1 | 2001 <

F4R-732 | S4 | 1998cm³ | 16v | 172cv | 216kmh | 200Nm

Clio 2 RS Limited®

Sous le feu des critiques concernant le manque d’options de la Clio RS, Renault répond avec la version Limited produite à  800 exemplaires. Habillée d’un joli Vert Scarabée, elle est annoncée comme étant la version Luxe de la RS. Pourvue d’une climatisation, d’un intérieur en cuir gris, d’un régulateur de vitesse et de jantes BBS, la Limited paraît exclusive. Pour couronner le tout chacune des 800 Clio RS Limited est numérotée sur son seuil de porte.

 

 


> Clio 2 RS | Phase 2 | 2002 – 2004 <

F7R-736 | S4 | 1998cm³ | 16v | 172cv | 220kmh | 200Nm

En 2002, la Clio 2 RS passe sous le bistouri. Extérieurement elle adopte une nouvelle face avant clairement plus actuelle, de nouveaux parechocs et de nouvelles jantes en 16″. L’intérieur se trouve transfiguré avec une planche de bord au design enfin en phase avec le reste de la voiture.La Clio 2 RS2 propose maintenant des options telles que les Xénons, le détecteur de pluie, l’allumage automatique des feux… Le moteur évolue très peu techniquement et conserve la même puissance.


> Clio 2 RS Jean Ragnotti | Phase 2 | 2002 <

F7R-736 | S4 | 1998cm³ | 16v | 172cv | 220kmh | 200Nm

Clio 2 RS2 Jean Ragnotti Anglaise, renommée Cup

En 2002, Renault lance une version dépouillée de la RS2 : La Clio 2 RS Jean Ragnotti. Elle vise une clientèle plus friande de performances. Le moteur demeure inchangé mais le châssis est légèrement renforcé. Des nouvelles jantes en 16″ et une belle peinture bleue s’invite au programme. L’intérieur se trouve dépouillé pour gagner du poids : Sièges baquets en mousse ultra légers, absence de climatisation, pas d’éclairage Xénon… L’auto s’épargne quasiment 80 kg. Produite à 300 exemplaires pour la France, elle sera rebadgée en Cup pour l’export.

 


> Clio 2 RS Playstation² | Phase 2 | 2003 <

F7R-736 | S4 | 1998cm³ | 16v | 172cv | 220kmh | 200Nm

Clio 2 RS2 Playstation 2

2003 voit apparaître une copie presque conforme de la Jean Ragnotti nommée Clio 2 RS PlayStation 2, afin de célébrer la sortie de Gran Turismo 3. Elle se mue en gris unique et embarque une climatisation, rien de plus. Le moteur sort toujours 172cv et elle conserve le châssis de la Rag’. Elle est produite à 200 exemplaires.

 

 

 


> Clio 2 RS V6 | Phase 2 | 2003 – 2005 <

L7X-762 | V6 | 2946cm³ | 24v | 255cv | 243kmh | 300Nm

Quelques mois après l’arrêt brutal de la Clio V6, Renault relance le projet. Le design de la Clio 2 RS2 V6 est basé sur la seconde phase et sa nouvelle face avant. Elle garde les formes herculéennes de sa devancière mais son kit carrosserie paraît encore plus puissant.

Clio 2 RS2 V6

L’auto a vraiment mûri en dépit d’un intérieur toujours trop basique. Le moteur balance maintenant 255cv aux roues arrières. Le châssis subit un gros rééquilibrage afin d’autoriser un pilotage moins technique. La RS2 V6 est produite à 1309 exemplaires.


> Clio 2 RS | Phase 3 | 2004 – 2006 <

F7R-738 | S4 | 1998cm³ | 16v | 182cv | 222kmh | 200Nm

Clio 2 RS3 Noir Dorée sans Châssis Sport (petit becquet)

Après la sortie de la 206 RC, Renault réplique avec une phase 3 de sa RS. Mis à part un équipement complet de série, l’intérieur n’évolue pas. L’extérieur voit débarquer le Jaune Sirius lancé sur la RS2 V6 quelques semaines plus tôt, et de nouvelles jantes en 16″ viennent compléter le look. La Clio 2 RS3 reprend aussi la double sortie d’échappement centrale de la V6. Le moteur se muscle un peu et développe à présent 182cv. Le châssis de base est remplacé par celui de la Rag’, et Renault propose un méchant Châssis Sport en option.

 


> Clio 2 RS Team | Phase 3 | 2004 <

F7R-738 | S4 | 1998cm³ | 16v | 182cv | 222kmh | 200Nm

Une Clio RS3 Team et ses deux strippings blancs

Sacré Champion de France 2003 en Super1600, Renault célèbre cette victoire en produisant la Clio 2 RS3 Team. Elle reprend les codes de la Rag’ et vire toutes ses options. Deux strippings blancs excentrés façon Gordini permettent en général de la reconnaitre, bien qu’ils soient en option. L’insert de planche de bord côté passager comporte le sigle Renault Sport. Cette version est plus abordable du fait de son  équipement réduit.

 

 


> Clio 2 RS Trophy | Phase 3 | 2005 – 2006 <

F7R-738 | S4 | 1998cm³ | 16v | 182cv | 222kmh | 200Nm

En 2005, Renault lance une version limitée de la RS3. Elle se nomme Trophy, est livrée dans une finition rouge mat et récupère les jantes de la Rag’ mais anthracite. Le becquet de la RS2 V6 vient s’asseoir sur le hayon et deux discrets badgings Trophy sont collés sur les bas de caisse.

Clio 2 RS3 Trophy®

Deux sièges baquets Recaro sont installés d’origine et comportent la plaque numérotée. Le moteur sort toujours 182cv mais le châssis à été poussé à l’extrême avec l’adoption d’une suspension développée par Sachs.


Clio 3 | 2006 – 2013

> Clio 3 RS | Phase 1 | 2006 – 2009 <

F7R-830 | S4 | 1998cm³ | 16v | 197cv | 215kmh | 215Nm

Clio 3 RS
Arrière de la Clio 3 RS

En 2006, Renault débute la commercialisation de la Clio 3RS. Cette nouvelle mouture se distingue clairement des Clio basiques. La ligne est très massive et elle enfile des jantes en 17″ . Le nouveau regard de la Clio 3 RS est carrément plus agressif qu’avant. L’arrière dévoile quant à lui un large diffuseur d’air. L’intérieur embarque une planche de bord de très bonne facture et l’assemblage global renvoie une image de robustesse. Un compteur hérité de la Mégane RS, un pédalier en aluminium et deux baquets sont montés de série. L’équipement de base est très fourni. Sous le capot, toujours les même moteurs qui débitent maintenant 197cv et une boite 6 rapports propulse cette 3RS.

 

 


 

Des 2007, la 3RS voit sa gamme étendue à trois nouvelles versions : La première répondant au doux nom de « Clio 3RS F1 Team R27 » présente un châssis Cup plus performant et des baquets Recaro. La seconde, dite « Clio 3RS Luxe », toute équipée avec des rétroviseurs rabattables couleurs aluminium, des projecteurs de virage, un intérieur en cuir et des jantes à effet diamanté. La dernière est badgée « Clio 3RS World Series » en référence à l’évènement annuel de Renault, et se trouve être une version d’entrée de gamme, équipée du fameux châssis Cup et destinée à afficher un prix d’achat plus agressif que les autres.


> Clio 3 RS | Phase 2 | 2009 – 2012 <

F7R-832 | S4 | 1998cm³ | 16v | 203cv | 225kmh | 215Nm

Un restylage de la Clio 3RS intervient en 2009, la faisant muer en phase 2. Une face avant totalement reliftée renforce l’image nerveuse de l’auto. Le diffuseur d’air est revu et corrigé pour laisser à nouveau apparaître la double sortie d’échappement.

Clio 3 RS2

Cette Clio 3RS2 jouit d’un habitacle digne d’un grand constructeur, d’un bloc moteur entièrement optimisé qui atteint les 203cv et de lignes exclusives. Elle est immédiatement disponible en trois finitions :

La Clio 3RS2 Luxe, comme la précédente se voit greffer un tas d’options augmentant le niveau de confort. Elle est par exemple livrée d’origine avec un GPS TomTom® et le kit Bluetooth. Son diffuseur arrière est gris mat.

La Clio 3RS2 Trophy reprend le diffuseur noir, et ne possède que la climatisation manuelle ainsi que les magnifiques baquets Recaro. Elle repose sur le fabuleux châssis Cup.

Enfin, la radicale Clio 3RS2 Cup, qui comme son nom l’évoque, dispose elle aussi du châssis Cup. Elle est ultra dépouillée et perd plus de 30 kg dans l’amincissement des sièges, et de certaines pièces comme la transmission avant, les jantes et autres garnitures.

 

En 2010, la Trophy disparaît du catalogue et la Cup herite des Recaro en option. Chaque 3RS2 qui sort de l’usine se pare d’un petit logo « rs » sur la calandre. Enfin, pas moins de trois nouvelles finitions font leur apparition :

La 3RS2 20th pour fêter les 20 ans de la Clio est livrée dans une superbe robe blanche nacrée et un pavillon noir laqué ultra brillant au bout duquel se profile un discret becquet. Des références 20th sont visibles sur les montants de portes. A l’intérieur, la planche en cuir surpiquée de blanc, des seuils de porte badgés 20th…

La 3RS2 Gordini qui en terme de radicalité n’en porte que le nom. Cette version se présente avec une couleur Bleu Gordini et les deux fameuses bandes blanches ayant fait l’identité de la légendaire R8 Gord’. Le discret point zéro du volant se mue en une espèce de « zone zéro » toute bleue avec deux traits de couture blanche au goût très discutable. Le fond de compte-tours vire au blanc lui aussi et le levier de vitesse customisé à la sauce Gord’. Un étonnant -mais non moins réussi- intérieur en cuir capitonné bi-ton noir et bleu s’impose comme le point d’orgue de cette version. Rien qu’à le voir on a envie d’y poser notre postérieur et le rappel au sportives anté-1980 est parfaitement maîtrisé ! Des tapis sérigraphiés Gordini finissent l’intérieur. En dehors de ces éléments, les véritables puristes crient à la foutaise tant cette auto est parée de gadgets allant, par définition, à l’encontre de l’esprit Gord’.

La 3RS Ange & Démon livrée en trois coloris. Le Blanc Givré de la 20th, le Rouge Toro mat et le nouveau Gris Hologramme. Toutes trois bénéficient du pavillon noir laqué et voient l’arrivée des nouvelles jantes 18″ Interlagos. Elle est vendue avec le système mains-libres de série et Renault laisse le choix entre GPS TomTom® ou son génial R.S Monitor issu de la Megane RS. Cette série limitée est produite volontairement à 666 exemplaires, tous numérotés.

Puis vient le clap de fin pour la 3RS2 qui se voit attribuer une dernière finition. Il s’agit de la 3RS2 RedBull, qui célèbre le double titre de champion du monde de RedBull Racing en F1, dont Renault fourni le moteur.

Clio 3 RS2 RedBull®

Cette version est très fournie en options comme la climatisation, la carte ML ou encore les baquets Recaro. Si son moteur affiche toujours 203cv, elle repose sur le méchant châssis Cup. Pour accompagner sa robe noire, elle arbore un diffuseur arrière et un becquet jaune et chausse des jantes de 18″.


Clio 4 | 2013 – 2018

> Clio 4 RS | Phase 1 | 2012 – 2016 <

M5M-400 | S4 | 1618cm³ | 16v | Turbo | 200cv | 230kmh | 240Nm

 

En 2012, la Clio RS connaît une mutation des plus profondes. Tout va être revu tant en terme de style que de motorisation. Le 2.0l 16s est troqué par un bouillant 1.6l Turbo de 200cv, downsizing oblige, pour satisfaire aux obligations écologistes pendant qu’une toute nouvelle boite robotisée répondant au doux nom de E.D.C vient en aide à cette cavalerie. Trois modes de conduite sont disponibles : Normal, Sport et Race. Le dernier désactive d’office toutes les aides.

Renault Sport Clio 4 EDC 200

Aussi étonnant qu’on pourrait le croire, Renault opte pour un unique châssis 5 portes. La voiture est en harmonie avec son temps : Truffée de gadgets électroniques connectés, à l’image de cet immense écran multifonctions asymétrique qui trône au beau milieu de la planche de bord. Extérieurement, on retrouve les codes de bases propres à une sportive, à savoir : une assiette abaissée, des voies élargies, des jantes en alu et un échappement un peu voyant. Bien que ses performances mécaniques soient toujours en progression, le développement du châssis a été délaissé pour des -mauvaises- raisons de rentabilité, et le look en pâtit également puisque à présent, la voiture se distingue très difficilement de ses fades sœurettes DCi.


> Clio 4 RS Trophy | Phase 1 | 2015 – 2016 <

M5M-401 | S4 | 1618cm³ | 16v | Turbo | 220cv | 235kmh | 260Nm

Clio 4 RS Trophy 220

Bien que les ventes de la 4RS soient un véritable succès, Renault dégaine une nouvelle fois son arme de poing : La Trophy. La mécanique prend gentiment 20cv dans les dents tandis que le couple max est porté à 28,5 mkg. Elle adopte le châssis Cup de série. A l’intérieur, seuls les sièges sont revus légèrement et des seuils de porte Trophy font leur apparition. Enfin l’extérieur se voit paré d’un pavillon noir laqué, d’une lame avant elle aussi marquée Trophy.

 


> Clio 4 RS | Phase 2 | 2016 –  <

M5M-400 | S4 | 1618cm³ | 16v | Turbo | 200cv | 230kmh | 240Nm

En 2016, Renault offre un minuscule lifting à la Clio 4 RS. La face avant porte fièrement le nouveau système d’éclairage RS Vision en forme de drapeau à damier, et des nouvelles jantes en 18″ qui étaient jusqu’à présent réservées à la Trophy, sont disponibles.

Clio 4 RS2

Elle hérite du système d’échappement de la terrible Clio 4 RS 16* censé redonner un peu de voix au 1.6 Turbo aphone. Ce dernier ne prend pas un gramme de muscle et se contente de conserver ses 200cv. Un chassis Sport est toujours en option.


> Clio 4 RS Trophy | Phase 2 | 2016 – <

M5M-401 | S4 | 1618cm³ | 16v | Turbo | 220cv | 235kmh | 260Nm

Clio 4 RS2 Trophy 220

2016 voit aussi le portage des modifications physiques sur la Trophy. Elle arbore le nouveau système RS Vision à diodes et enfile de superbes jantes Radical 18″ noire mat. Le moteur envoie toujours les 220cv mais la boite EDC bénéficie d’une mise à jour et se montre encore plus rapide que la précédente.

 


QUELQUES ANNECDOTES

Du F8M au F4R
Bloc F8M 1.6d 55cv

Le moteur de la Clio 16s de 1991 (140cv) jusqu’à celui de la Clio 3 RS2 de 2012 (203cv) est basé sur le bloc F. C’est initialement un bloc diesel de 1.6l de 55cv qui équipait les R9 et R11 dès 1982.

 

 

 


Phase 3, c’est sans toi
Clio phase 3

La Clio 16v n’a jamais pris les traits roundouillards de la phase 3. Jusqu’en 1997 elle sera produite à l’image de la phase 2 pourtant arrêtée en 1996.

 

 

 

 


Clio 16v phase 2 Grand Prix
Clio 16v Grand Prix

Une édition limitée à 500 exemplaires de la 16v dénommée « Grand Prix » à vu le jour en Allemagne pour fêter le titre F1 de Schumacher sur Benetton-Renault.

 

 

 


Le « trou des 4000 »
Moteur F7P-700 de Clio 16s

C’est un phénomène mécanique bien connu des possesseurs de Clio 16s. Il consiste en un mauvais rendement du moteur aux alentours des 4000rpm / 4500rpm faisant stagner la courbe de couple maximum, lors de l’entrée dans la plage d’ouverture des 16 soupapes. Le problème est corrigé par Renault dans les années 2000 avec l’arrivée du déphaseur et la technique de croisement-décroisement des arbres à cames.

 

 


Taule ou Alu ?
Jantes taules de Clio 16s

La Clio 16s est commercialisée de série avec… des taules de 14″ !!! Les Turbine de 15″ étant une option à l’époque.

 

 

 

 


Boite E.D.C
Moteur avec boite EDC

L’appellation RenaultSport Clio 4 EDC 200 est due à la volonté de Renault de mettre en avant sa nouvelle boite robotisée à double embrayage nommée Efficient Dual Clutch. Le 200 annonce la puissance du moteur.

 

 

 

 


Appelations

Jusqu’à fin 1993, la phase 1 se nomme Clio 16s pour le marché interne. A l’export elle est renommée Clio 16v. Dès l’arrivée de la phase 2, en 1994, l’appellation Clio 16v se généralise sur toute la gamme.


Lutecia

Tous les fans de Gran Turismo le savent : Au Pays du Soleil Levant, la Clio s’appelle Lutecia.


Clio 4 R.S 16

En 2016, une version explosive de la 4RS est dévoilée lors du Grand Prix F1 de Monaco : La Clio 4RS 16. C’est un monstre doté du châssis Cup mais surtout du 2.0 T16 de la dernière Megane RS qui crache 275cv.

La Clio 4 R.S 16

Elle affiche une superbe ligne d’échappement signée Akrapovic et embarque une boite manuelle à 6 rapports, là ou la 4RS classique ne propose que la boite EDC. Malheureusement Renault pensait juste à faire le Buzz et renoncera à sa commercialisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *