[PRANK] Audi-Renault Buffalo RS

L’improbable collaboration
/!\ Poisson d’Avril /!\

Décidément, les constructeurs Européens ont bien des idées saugrenues derrière la tête en ce début d’année. Après la Zoé RS, les présentations des deux nouvelles Alpine A110 (Pure et Legend), la nouvelle monstrueuse Audi RS7, voici que les plus gros groupes automobiles de France et d’Allemagne se lancent main dans la main dans un défi à peine croyable : Une machine de compétition dédiée au Tractor Pulling ! Oui oui, vous avez bien lu…

Nous même à la rédaction, on a encore du mal à y croire. Mais c’est bien grâce au savoir faire historique de Renault dans les machines de labourage depuis plus d’un siècle allié à la rigueur du groupe VAG que le futur Titan de la mélasse va voir le jour. Zoom sur la curiosité de l’année.

C’est vrai qu’on a une ligne de conduite chez Octane-102.fr, mais le scoop était trop fort pour qu’on passe à côté. Pour ceux qui ne savent pas, Renault fait des tracteurs depuis 1918, enfin faisait. Car en 2003, il a cédé sa filiale Renault Agriculture à l’entreprise allemande Claas. Le dernier tracteur à être sorti sous l’effigie du Losange remonte à 2009, et depuis de l’eau a coulé sous les ponts car Renault souhaite reconquérir le milieu. C’est ce que j’appelle le syndrome de la F1 : J’y vais, j’y vais pas, j’y vais plus, j’y vais… Voici donc les ingénieurs repartis planche sous le bras, dans le plus grand des secrets de Polichinelle, prêts à nous pondre une machine de guerre en guise de retour sur scène. Mais pour quelques raisons économiques, le Losange se retourne vers Claas, l’acquéreur de Renault Agriculture et là, grosse surprise : Claas est devenu une sous-filiale de Scania, elle même filiale du groupe VAG… Ça y est vous commencez à voir le truc venir ? Il semblerait que Jérome Stoll et Frederic Vasseur, qui occupent tous deux des places prépondérantes au sein de RenaultSport, se soient entendus directement avec Wolfgang Ullrich (Audi Motorsport) sur ce projet fou. Son nom : Le Buffalo RS.

>Motorisation

Malgré toutes nos investigations, on ne sait toujours pas si l’acronyme RS fait référence aux Audi RS ou à la branche RenaultSport, car aucun des constructeurs n’a souhaité apporter d’éléments précis à cette question qui nous turlupinait. Ce que l’on sait en revanche, c’est que le monstre sera équipé d’une double motorisation exclusive. C’est Audi qui met les pieds dans le plat, et pas avec des souliers de verre puisque le Buffalo RS sera propulsée par l’énorme V8 Bi-Turbo hybride de la nouvelle RS7. Portés à 4.3L pour l’occasion, et soutenus par 2 moteurs électriques, ce ne sont pas moins de 1400cv qui débouleront sur le train arrière en mode thermique, soit le double de la RS7. Avec la surcharge apportée par les 2 moteurs électriques, la puissance grimpera à 1950 bourrins !!! Le couple sera lui de 4900Nm, l’équivalent de 8 Nissan GT-R.

C’est donc Renault qui se charge du moteur avant. Initialement, le VR38DETT qui équipe la R.S.01 avait été envisagé, mais pour des raisons techniques et surtout d’équilibrage (l’avant doit pouvoir se cabrer et retomber) , c’est le petit M5MP de la Clio RS qui a été retenu. On regrette que le choix ne se soit pas porté sur le 1.8 turbo de l’A110, ce qui aurait été un plus pour le pédigrée du bazar. Ici, le 1.6 turbo a été porté à 345cv grâce à l’emploi de gros escargots et une gestion entièrement revue. C’est donc un total de 2295cv qui est transmis au sol lorsque les 4 roues sont posées. Un score que l’alliance Audi-Renault devra revoir à la baisse s’il veut concourir en catégorie Super-Stock, dont la limite est fixée à 2000cv maximum.

>Châssis

Coté châssis, Renault a conçu un ingénieux système de récupération d’énergie nommé RS Refill qu’il intègre aux amortisseurs avant. Il fonctionne avec le mouvement vertical de pompage et permet de transformer l’énergie ainsi récupérée en couple immédiatement disponible. Pour la transmission c’est l’expert allemand qui a développé un arbre à débrayage piloté par électronique. Selon le mode choisi (Street / Harvest / SuperPlow) c’est le gros V8 qui passe en 4 roues motrices (Street). En mode Harvest, l’arbre est débrayé et le 1.6 Turbo prend le relais sur l’avant. Enfin, le mode SuperPlow active l’hybridation et déploie la pleine puissance. Notez que c’est le seul mode qui permet d’activer le RS Refill pour gratter un peu de couple. On ne va pas évoquer le freinage bien sûr, puisque ici point de Brembo ou autre Willwood, c’est l’énorme bêche accrochée au Buffalo RS qui se charge de retenir le bestiau.

Aucune photo n’est encore disponible, mais nul doute que le bignou aura des airs de rockstar. Pas de date précise de sortie non plus mais on sait qu’il est prévu pour le début du championnat Européen qui débute mi-avril à Oslo en Norvège. C’est en tout cas un beau projet pour fêter son centenaire agricole que Renault nous fait là. Et que dire de la participation active du groupe VAG, sans qui rien n’aurait pu avoir la même valeur. Espérons juste que les fanboys des deux marques effaceront leurs rancœurs respectives, le temps d’un championnat. Chez Octane-102.fr, on a compris que si la première étape du Buffalo RS se tient en Norvège au mois d’Avril, ce sera pour mieux attraper les poissons !

 

ShiftLightment,
LeTorr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *